fbpx

Témoignage : « Des compétences, un diplôme, un réseau »

Campus, Formation, Noyon

Témoignage développeur web en formation

Après avoir suivi une formation de 6 mois chez LA MANU et obtenu son diplôme de développeur web et web mobile, Thomas Szymanski a répondu à nos questions. Merci à lui pour ce retour d’expérience très enrichissant et le témoignage sur son nouveau parcours professionnel lié au développement web.

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Thomas SZYMANSKI, j’ai 23 ans et je suis né à Noyon ! Je vis désormais à Montluçon (03) depuis la fin de la formation LA MANU (anciennement E2N) #promo3 en avril 2018 !

Quel a été ton parcours avant de rejoindre la formation ?

En 2014, j’ai passé un baccalauréat scientifique au lycée Jean Calvin de Noyon. Vivant sur mes acquis depuis tout petit, le passage du bac sans révisions, ça a été la douche froide. Je me suis retrouvé au rattrapage avec très peu de point à rattraper, mais un mauvais dossier ne m’a pas beaucoup aidé… Et je me suis retrouvé à m’inscrire au CNED pour le repasser en candidat libre l’année d’après. J’ai trouvé durant cette même année du travail dans le Nord de la France, j’ai travaillé pour l’entreprise LIDL comme préparateur de commandes puis chez Amazon. J’ai à ce moment vite fait le choix entre salaire ou études et j’ai abandonné le baccalauréat définitivement… Tout en ayant toujours en tête le fait de reprendre une formation pour ne pas rester préparateur de commande toute ma carrière ! Mais sans le baccalauréat, les portes se ferment plus qu’elles ne s’ouvrent !

Ma conseillère Pôle Emploi m’a parlé de LA MANU (anciennement E2N, école du numérique de Noyon) durant l’été 2017 et j’ai postulé dès que j’ai pu. Quel bonheur le jour où l’équipe E2N m’a appelé pour me dire que j’étais pris pour la promo 3 de Développeur Web et Web Mobile ! 3 ans de « galère » qui s’arrêtait enfin !

Pourquoi as-tu choisi de suivre une formation en développement web ?

J’ai toujours porté un intérêt au web, et je traînais déjà pas mal sur OpenClassroom avant d’entrer en formation ! Et le système de formation par la pratique me correspondait tout à fait, il me fallait ça clairement !

Comment se sont passés tes débuts avec le code ?

Les débuts ont été plutôt drôles, je n’avais jamais touché à Linux, je me demandais bien à quoi ça pouvait servir de taper des lignes de commandes… Ou alors de se compliquer la vie avec Bootstrap (Si si, je vous jure que j’ai pensé ça un jour…) ! Mais c’est en analysant nos ressentis du début et nos premiers projets qu’on est capable de se voir progresser de semaine en semaine, et ça, c’est ultra motivant !

Qu’est-ce que la formation t’a apporté, professionnellement et personnellement ?

Cela pourrait être assez long de lister tout ce que la formation m’a apporté, mais allons-y ! Déjà, elle m’a appris un métier. Elle m’a également appris à apprendre, et ça me permet encore aujourd’hui de me former chaque jour, pour parfaire mes compétences. Ensuite cela m’a apporté énormément au point de vue humain. Je me suis vu évolué au fil des mois sur ce point, et il n’y a pas que moi qui le dit ! Je détiens aujourd’hui un savoir-être professionnel qui me sert au quotidien !

Un dernier point, tout bête : cette formation m’a apporté un diplôme de développeur web. J’étais plus le mec sans le baccalauréat, puisque j’avais un bac+2 désormais ! Cela m’a permis directement après la formation d’entrer, en alternance, dans une école de Management & Commerce (IFAG Montluçon) de laquelle je viens de sortir avec un bac+3 en poche ! J’ai pu grâce à cela me spécialiser en communication et marketing. Mes compétences web ont été très utiles pendant ma formation et également pour trouver mon alternance ! Je peux vous dire que les profils « techniques » en école de commerce, ça ne court pas les rues ! Je suis donc entré en tant que Community Manager & Chargé de projet dans une grosse entreprise du secteur agroalimentaire.

Quelle est ta situation professionnelle actuelle ?

Au moment où j’écris ces lignes, je viens de créer mon entreprise. Je me suis associé avec la personne qui était mon « parrain » au sein de l’IFAG. Nos compétences se complétaient tellement bien qu’on s’est dit que ça serait bête de passer à côté. Notre entreprise se nomme « Praaxis » et est spécialisée en communication et marketing digital. De son côté, mon associé s’occupe de la vidéo, du motion design, de l’aspect marketing ainsi que du community management. Du mien, je suis sur la partie développement web (évidemment !), graphisme/design & community management ! Rendez-vous sur www.praaxis.fr ! ?

Quels conseils donnerais-tu aux futurs développeurs ?

Mes conseils vont être plutôt simples. Ne jamais se décourager, ne pas se mettre en tête que le développement n’est pas fait pour soi à la moindre difficulté. On a tous un ou des moments dans durant la formation où on doute. Mais il ne faut pas garder cela pour soi, vous avez la chance d’être entourés d’encadrants géniaux au sein de la MANU et également de votre promo donc profites-en !

Et surtout, soyez curieux et consciencieux dans ce que vous faites ! C’est comme ça qu’on apprend et qu’on devient un bon développeur ! ?

Quel souvenir gardes-tu de ton expérience à La Manu ?

Je garde évidemment un souvenir fabuleux de mon passage à La Manu. Cela m’a beaucoup apporté, j’ai rencontré des gens géniaux avec qui je suis encore en contact aujourd’hui. C’est une très belle aventure, avec à la clé des compétences, un diplôme, un réseau… Que demander de plus ?

Je tenais à remercier tout particulièrement Alexandre Denurra, Sandrine Oriol, Mickaël Noël et Johanne Badin pour leur accompagnement tout au long de la formation. Je n’en serai sûrement pas là où j’en suis aujourd’hui sans eux !

Merci beaucoup à Thomas pour son témoignage sur sa formation de développeur web à La Manu. Vous pouvez retrouver nos apprenants sur les réseaux sociaux et notamment notre compte Instagram.

À la recherche d’une formation dans les métiers du numérique ?

L’école LA MANU propose des formations diplômantes en développement web, webdesign & communication digitale ainsi que des formations courtes et certifiantes. Formations à suivre en présentiel sur les campus d’Amiens, Le Havre, Noyon-Compiègne et Versailles, ou en téléprésentiel.