fbpx

Devenir développeur Web : métier, compétences et formation

Dev, Formation

Devenir développeur web et web mobile

Si vous recherchez des informations pour devenir développeur web, vous êtes sur le bon site et c’est l’article dont vous avez besoin ! Avec le développement des nouvelles technologies et une utilisation toujours plus importante du numérique, le métier de développeur web est très recherché. D’autant plus que tous les secteurs de l’économie sont concernés par le numérique (Même si pour certains la transformation numérique a été plus tardive).

Que ce soit les entreprises, organismes, Etats, tous ont besoin de développeurs web pour développer leur activité en ligne ou proposer des produits et services nécessitant du développement web et mobile. Mais alors qu’est-ce que le métier de développeur web ? Quelles sont les compétences à avoir pour devenir développeur web ? Cet article aborde ces questions, avec un focus sur l’enseignement apporté par la formation de développeur web à La Manu.

Le métier de développeur

Définition

Le développeur web traduit en langage informatique les choix stratégiques pour le développement de sites web et applications. Le métier de développeur web consiste donc à rendre opérationnel la conception d’un site (maquette, charte graphique, fonctionnalités…). Celle-ci aura été défini au préalable, avec la participation du développeur et du webdesigner. Pour accomplir ses missions, le développeur doit posséder des compétences sur plusieurs logiciels et langages de programmation.

Spécialités

Le métier de développeur web peut se distinguer en plusieurs catégories, qui dépendent de la spécialisation de chaque développeur. Voici les 3 principales :

Développeur Front End :

Les compétences du développeur front-end s’orientent sur la partie visible des sites internet. Autrement dit, il travaille sur toute la présentation et navigation du site, que ce soit sur ordinateur ou mobile. Il développe les éléments qui permettent l’interaction de l’internaute avec les fonctionnalités du site. Cela demande une maîtrise de logiciels spécifiques et de plusieurs langages comme le HTML, CSS et JavaScript.

Développeur Back End :

Vous l’aurez compris, le développeur back end est spécialisé sur la partie invisible d’un site web. Les compétences en programmation du développeur back-end permettent le bon fonctionnement du site. Autrement dit, tout ce à quoi les internautes ont accès (compte, fonctionnalités…). Son rôle permet de connecter toutes les fonctions d’un site avec les serveurs et la base de données. L’évolution continue des technologies et le développement de nouvelles fonctionnalités pour les utilisateurs nécessitent les connaissances d’un développeur web Back End.

Développeur Full Stack :

Le titre de développeur Full Stack est une combinaison des profils de développeurs Front End et Back End. Il est compétent à la fois sur la partie utilisateur (front) et sur la partie serveur (back). Cela demande d’avoir une certaine expérience sur ces deux parties du développement web. Mais être développeur Full Stack n’empêche évidemment pas d’avoir une préférence pour le front ou le back. Tout comme cela n’empêche pas les développeurs front-end et back-end d’avoir un certain nombre de connaissances pour la partie dont ils n’ont pas choisi de se spécialiser.

Le salaire du développeur web

S’appuyer sur le salaire moyen d’un développeur n’est pas pertinent si celui-ci ne tient pas comptes des différences de situations. En effet, pour identifier le salaire auquel vous pouvez prétendre, il faut tenir compte de plusieurs critères. Tout d’abord la localisation, à savoir si vous travaillez en province ou dans une grande métropole. Ensuite il faut regarder la taille de la structure (PME, ETI, grande entreprise…), puis l’expérience et les compétences, c’est-à-dire si vous êtes développeur junior ou senior et si vous avez une spécialisation (front-end, back-end, full stack…).

L’étude menée par Silkhom permet de vous donner des estimations de salaires en fonction de la localisation et de l’expérience pour un Développeur Front-End. Les fourchettes de salaires sont des moyennes exprimées en brut annuel fixe.

en K€ / anParisGrandes VillesRégions
Junior (0 à 2 ans d’exp)34 – 43K28 – 35K28 – 33K
Confirmé (2 à 5 ans d’exp)42 – 52K34 – 40K33 – 37K
Senior (+ 5 ans d’exp)50 – 58K40 – 46K37 – 45K
Lead Dev (+ 8 ans d’exp)55 – 70K43K +42K +
Etude Silkhom / Baromètre des salaires / Développeur Front-End.

Illustration ordinateur pour développement web

Les compétences du développeur web

Les Hard Skills (langages, outils…)

Pour construire un site web, le développeur doit s’appuyer sur plusieurs langages de programmation, dont voici les 3 principaux.

Tout d’abord le HTML, Hypertext markup language, qui permet de créer la structure de chacune des pages du site. Le html définit l’emplacement des différents éléments d’une page (en-tête, menu, pied de page, blocs…).

Arrive ensuite le CSS, Cascading Style Sheets, pour travailler l’esthétique du site. C’est le langage indispensable pour personnaliser l’apparence de votre site. Que ce soit le choix des couleurs, des polices d’écriture, de la taille des éléments et même la création d’animations.

Pour finir le trio des langages auxquels le développeur web est le plus souvent confronté, arrive le JavaScript (JS). Ce langage de programmation permet de rendre votre site dynamique et interactif. JavaScript peut par exemple vous faire des suggestions de saisie dans une barre de recherche. Il permet aussi créer des animations (diaporama animé…). Il peut également servir à actualiser des informations sur la page où vous êtes, sans avoir à rafraîchir la page du navigateur. Exemple : la notification  “Voir les nouvelles publications” qui apparaît sur les réseaux sociaux, sans actualiser la page.

Au fur et à mesure, d’autres langages viennent généralement compléter le CV d’un développeur web. Ainsi, La Manu forme les apprenants aux principaux langages (HTML, CSS, JavaScript, PHP…) et logiciels avec lesquels les entreprises des différents secteurs travaillent déjà. Parmi ces outils, sont évidemment privilégiés ceux dont l’utilisation est importante et croissante chez les entreprises.

Différence entre html CSS et JavaScript

Les Soft Skills du développeur

Comme tous les métiers, celui de développeur web demande des aptitudes et comportements indispensables pour être efficace dans son travail.

Curiosité

Il faut de la curiosité. Ce premier soft skills est probablement commun aux métiers du numérique. Un développeur se doit d’être curieux sur les sujets du numérique, de l’informatique et des technologies. Au-delà du fait que les langages de programmation sont au cœur de l’évolution constante de la technologie, le fait pour un développeur d’être curieux lui permet d’apprendre, de s’adapter et de proposer de nouvelles expériences pour les utilisateurs. Comprendre ce qui ne fonctionne pas dans un code et vouloir résoudre le problème.

Flexibilité

Faire de preuve de flexibilité. Les projets pour lesquels vous travaillez sont souvent amenés à évoluer. Cela dépend des choix stratégiques du client et du chef de projet ainsi que des retours d’expérience avec le site ou l’application. Bien que le métier de développeur web demande de la souplesse, il faut veiller à ce que le projet ne déborde pas des objectifs de départ. En impliquant le développeur dès l’étape de la conception, ses compétences et son expérience aideront à anticiper sur l’expérience utilisateur et les points techniques.

Gestion de projet

Enfin, s’il fallait retenir un troisième soft skill à avoir dans le développement web, ce serait celui de la gestion de projet. Il faut être capable de travailler en équipe, accepter de dépendre d’autres personnes pour mener à bien le projet (que ce soit les collègues ou le client). En soi, la gestion de projet regroupe plusieurs soft skills, comme l’organisation, la communication ou encore la compréhension. Même sans être Chef de projet, vous devez être capable d’organiser vos tâches en fonction de leur importante et du temps à consacrer. Vous devez aussi communiquer avec les autres membres de l’équipe et les clients. Puis vous devez faire preuve de compréhension. Déjà parce qu’entre développeurs il arrive que l’on ne comprenne pas toujours le code de l’autre. Et ensuite parce qu’avec le client vous risquez de ne pas être compris s’il n’a pas de connaissances en développement web.

Les apprenants en formation à La Manu développent ces aptitudes en étant déjà en situation de gestion de projet (changement d’équipe à chaque projet, contraintes du client, innovation…). Ce sont également des situations idéales pour travailler sur d’autres soft skills, tel que l’entraide, l’écoute, l’empathie…

Notre formation pour devenir développeur web

Avant de parler de la formation, il faut dissiper plusieurs craintes et mettre fin aux préjugés si vous vous intéressez au métier de développeur web. Non, il n’est pas indispensable d’aimer ou d’être bon en mathématique. Il n’est pas non plus utile de jouer aux jeux vidéo. (Et pour les joueurs, nous n’allons pas vérifier si vous avez un bon niveau de jeu… Même si on vous le souhaite !). Enfin, oui, les femmes et les hommes sont aussi compétents les uns que les autres pour faire du développement web. Si les hommes sont encore majoritaires pour vouloir se former au métier, à La Manu de plus en plus de femmes font aussi le choix de suivre la formation de Développeur web et Web Mobile.

Que vous ayez le statut d’étudiant, de demandeur d’emploi ou que vous soyez en projet de reconversion, vous pouvez être candidat à la formation organisée par La Manu pour devenir développeur web et web mobile.

Plusieurs mois suffisent à assimiler les bases du code. À l’issue des 6 mois de la formation Développeur Web et Web Mobile (Bac+2) et du passage de l’examen, les apprenants savent créer un site web et l’administrer. Mais à cela s’ajoute aussi : élaborer le cahier des charges, concevoir une base de données, sécuriser un site internet… C’est par la pratique que les apprenants expérimentent toujours plus les possibilités offertes par chacun des langages de programmation. Pas de surprise, les développeurs expérimentés continuent eux aussi à apprendre et à tenter de nouvelles choses.

Formation pour devenir développeur web et mobile

La formation est intensive (35h / semaine) et nécessite la mobilisation des apprenants. Ces derniers font le choix de continuer à apprendre en dehors des heures de formation et parfois n’hésitent pas non plus à avancer sur des projets personnels (site web, portfolio, application…). Pour eux l’objectif est de se former à un nouveau métier, qu’ils aiment.

La Manu, l’École des Métiers du Numérique, a été habilitée par le Ministère du Travail pour proposer la formation qui prépare à la certification de Développeur Web et Web Mobile. Ce titre professionnel (Bac+2) s’obtient après avoir réussi l’examen de fin de formation. Enfin, la personne qui souhaite devenir développeur web peut approfondir et compléter ses connaissances avec la formation de Concepteur et Développeur d’Applications (Bac+3). Cette formation se réalise en alternance sur un an entre l’école et l’entreprise.