fbpx

Nouvelle web-série par Micode x Pôle Emploi : Développeur Full Stack (Ep.1)

Dev, Formation

Web-série numérique avec Micode et Pôle Emploi

Pôle Emploi, Google et l’association Diversidays dévoilent la web-série « Les passionnés du numérique » présentée par le Youtubeur Micode. Une série de 10 épisodes, dont le premier est dédié au métier de développeur full stack.

L’objectif ? « Faciliter la reconversion professionnelle et orienter les demandeurs d’emploi vers ces métiers d’avenir ». Une belle opération de plusieurs semaines pour mettre en avant des métiers qui recrutent et bénéficient d’offres de formations accessibles à tous.

Le premier épisode est à voir ci-dessous (+ transcription plus bas). Micode fait découvrir le métier de Développeur Full Stack.

Les passionnés du numérique – épisode 1

Episode 1 de la web-série « Les passionnés du numérique » présentée par Micode, avec Pôle Emploi, Google et Diversidays

Transcription de l‘épisode 1 : Développeur full stack

Transcription de la vidéo Youtube « Micode x Pôle Emploi – Les passionnés du numérique – Développeur full stack ».

« Bonjour à tous,
Moi c’est Micode. Pour ceux qui ne me connaissent pas, j’ai une chaîne Youtube où je parle de pleins de sujets en rapport avec l’informatique, la programmation et la cybersécurité. Je suis ici pour vous aider à trouver votre chemin parmi les métiers du numérique. Et j’ai une bonne nouvelle pour vous : les métiers du numérique recrutent. Alors une seule destination : l’emploi.

Si vous voulez plus d’infos, un lien vers les offres d’emploi disponibles sur le site de Pôle Emploi. Vous allez voir, il y a beaucoup d’itinéraires possibles.

Aujourd’hui on va essayer de découvrir le métier de Développeur full stack avec Florent Lagrede, qui a travaillé pour des sites très connus comme Jeuxvideo.com. Tout au long de la vidéo il va nous donner ses bons conseils.

Mais tout d’abord je crois que nous sommes obligés de répondre à une toute petite question, qui a quand même son importance…

C’est quoi un développeur full stack ?

Alors d’après Google, le développeur full stack c’est un développeur complet, qui est capable de travailler sur chaque étape de la création d’un site internet ou d’une application. Il peut à la fois coder la partie back-end (la face cachée des sites que le grand public ne voit pas, et de toute façon il n’y comprendrait pas grand-chose…) et la partie front-end (soit la partie visible d’un site) qu’il doit rendre agréable mais surtout fonctionnel.

S’il était dans le bâtiment, il serait à la fois l’architecte, le maçon et le décorateur d’intérieur. S’il fabriquait du pain, il serait à la fois l’agriculteur, le boulanger et… enfin bref… Le développeur full stack est bilingue, trilingue, quadrilingue, il est capable de s’exprimer parfaitement dans les différents langages de programmation et sa polyvalence fait de lui le chouchou des startups.

Florent : « Pour être full stack je pense qu’il faut beaucoup de curiosité parce que ça touche à un périmètre technique qui est assez large. Il faut être curieux d’aller voir jusqu’au bout comment ça marche ».

Florent, puisque tu es là, est-ce qu’il existe une phrase à ne jamais prononcer devant un développeur full stack ?
La phrase à ne pas prononcer à un dev c’est « on a un bug en prod ». Là il va te retourner tout de suite et en fonction de l’expérience, plus ou moins se liquéfier.

Alors maintenant que l’on en sait un peu plus, vous vous demandez sûrement :

Comment on fait pour devenir développeur full stack ?

Je ne me fais pas de soucis pour vous, vous trouverez bien un tuto sur Youtube. Genre là, maintenant.

Alors évidemment de nombreuses personnes dans le domaine du code sont autodidactes. Il est parfaitement possible de devenir développeur full stack en apprenant sur le tas ou en suivant des formations non intensives sur le web, qui vous permettent d’apprendre à votre rythme, comme Codeacademy, Udacity, Openclassroom… Certaines formations en ligne proposent plus d’encadrement, avec des durées et des fourchettes de prix très variés… Sinon il y a les formations diplômantes, en université, en école d’ingénieur ou en école d’informatique, qui sont toujours un bon moyen pour apprendre à coder. Et cerise sur le gâteau, certaines formations peuvent être financées par Pôle Emploi.

Florent : « Je pense que pour devenir développeur full stack dans le web on apprend vraiment par la pratique. Il faut se lancer dans un projet. Il n’y a pas d’autres solutions dans ce métier, c’est en faisant qu’on apprend ».

Merci Florent pour ces précieux conseils. Avant que tu repartes dans un monde où les gens parlent le Ruby, le PHP ou le JavaScript, je voulais te poser deux petites dernières questions, en français. C’est quoi le projet le plus excitant sur lequel tu as travaillé ?

« Ce que j’adore dans mon métier c’est quand une interface commence à prendre vie, qu’elle est branchée à des vraies données. Et derrière ce dire que c’est utilisé par des millions de personnes, sur un site à fort trafic, c’est très valorisant. »

Est-ce qu’il y a une phrase à prononcer pour faire plaisir à un développeur full stack ?
« La livraison s’est bien passée » ou encore mieux avec « Les utilisateurs ont apprécié ce qui a été livré ».

Merci pour tout Florent. On a appris beaucoup de choses. Je sens bien qu’il va falloir terminer sur un petit résumé.

Résumé du métier

Le Développeur Full Stack est à la fois architecte, maçon et décorateur d’intérieur, mais trouve tout de même le temps d’apprendre différents langages de programmation pour développer un site de A à Z. C’est un métier passionnant car on est amené à travailler avec des équipes très différentes et parfois on peut voir le résultat de son travail être utilisé par des millions de personnes. S’il y a beaucoup de développeurs qui sont autodidactes, c’est toujours valorisant de suivre une formation. En plus certaines sont proposées en alternance ou peuvent être financées par Pôle Emploi.

Voilà, j’espère que vous aurez appris plein de choses sur le métier de développeur full stack. Pour ceux qui voudraient plus d’informations, un lien vers les offres d’emploi présentent sur le site de Pôle Emploi.

Et n’oubliez pas les conseils de Florent. N’ayez pas peur de vous lancer (il n’y a pas d’autres solutions de toute façon), même avec des projets personnels, parce que c’est en forgeant que l’on devient forgeron (parce que architecte, maçon et décorateur d’intérieur ça ne suffisait pas…).
C’était Micode, salut ! »